Le Festival

Plan9 fête ses cinq années d’existence, cinq ans de réflexion, de créativité, d’envie et de travail pour faire évoluer Fenêtres sur Courts. Nous fêterons ensemble nos noces de bois…

Un mariage heureux qui a donné également naissance en 2015 à “Mélodies en Courts” et qui donnera naissance en 2018 à un nouveau ciné-concert-spectacle “Et si le ciel était vert”.

Fenêtres sur Courts va prendre ses quartiers d’automne à l’Opéra, l’Eldorado et la Minoterie du 11 au 18 novembre. Une semaine de courts-métrages, pour découvrir des films originaux et étonnants, permis uniquement par ce format si particulier.

Nouveauté de l’édition 2017, une soirée spéciale Belgique. Concoctée en lien avec le réalisateur des films L’ours Noir et Le plombier, Méryl Fortunat-Rossi. Nous vous proposerons un programme de toute beauté, aux accents belges si typique, et tant décalés.

Pink Velvet Valley de Sébastien Petretti / Soirée Belgitude

Les autres pays européen ne seront pas en reste. Compétition européenne, Nuit de l’animation et soirée de clôture offriront une large représentation des cinématographies actuelles.

L’éducation à l’image faisant partie intégrante de l’identité de Plan9, La Minoterie nous accueille pour un après-midi courts-métrages jeune public, le dimanche 12 novembre.

Monsieur Bout de bois de Jeroen Jaspaert et Daniel Snaddon / Ciné goûter

Éveiller le regard et la curiosité à travers la poésie du cinéma, tout un programme.

Ce festival n’existerait pas sans les bénévoles des comités de sélection que je tiens vivement à remercier pour leur temps donné. Sans eux, les 1500 films n’auraient pas toute l’attention méritée et resteraient inconnu du public. Car notre volonté est avant tout de vous offrir de beaux moments de cinéma grâce au court-métrage. Ce format que Plan9 affectionne tant et qui nous surprend sans cesse. Un cinéma généreux, créatif et avant-gardiste.

 

Bon festival à toutes et tous 😉

Elen Bernard